« Les éleveurs de volaille n’ont aucune solution pour se débarrasser du fumier contaminé, eux qui sont déjà au bord du gouffre financier à cause de la crise du fipronil », s’insurge Hennie de Haan, présidente de l’Association nationale des éleveurs de volaille NVP, ce mercredi 11 octobre 2017.

Un véritable casse-tête

L’élimination de ces fientes constitue un véritable casse-tête, car il ne peut pas être traité normalement. Il doit être brûlé par deux entreprises de destruction spécialisées, dont les capacités se révèlent insuffisantes.

« La situation est en train de devenir ingérable : les éleveurs sont au bord de la faillite et se sentent totalement abandonnés par les autorités », lâche Hennie de Haan, pour qui une solution temporaire consisterait à stocker le fumier contaminé dans de grands halls.

« 267 élevages toujours bloqués »

« Mais les éleveurs n’ont pas reçu un centime d’euro d’aides depuis le début de la crise », déplore-t-elle. Actuellement, « 267 élevages sont toujours bloqués », indique Hennie de Haan, et « au moins 3,2 millions de poules contaminées ont été abattues ».

AFP