Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Défendre l’aide aux veaux sous la mère et aux veaux bio

© H. Chaligne/GFA

L’aide à la production de veaux sous signe officiel de qualité pourrait baisser d’environ 25 % entre 2015 et 2016.

« Nous sommes en relation avec les pouvoirs publics pour rétablir les aides au niveau précédent, explique Pierre Cabrit, président de la section veau de Fil Rouge, la fédération interprofessionnelle des viandes label rouge, IGP et AOP. Tout laisse espérer qu’un rééquilibrage sera fait, et de toute façon, il ne peut pas en aller autrement. Cette aide est essentielle au maintien de nos filières, particulièrement dans un contexte difficile pour l’élevage. »

L’arrêté paru le 22 juin 2017 prévoit effectivement que le montant de l’aide pour les veaux labellisés en 2016 sera de 55 € par veau au lieu de 74 €/veau précédemment. L’aide aux veaux labellisables s’établit à 27,5 €/veau, chutant de 9,5 €/veau.

Dans un communiqué de presse du 7 juillet, le Modef revendiquait, après consultation de la filière « Veau élevé sous la mère Label Rouge », « un prix rémunérateur, une aide à 100 € par veau éligible et une politique de l’installation et un étiquetage précis ».

Le syndicat réclamait aussi une revalorisation pour les veaux labellisables par rapport au tout-venant en supprimant la distinction « labellisé »/«labellisable » et en permettant de communiquer sur le mode de production hors label rouge.

V.S.
Labellisé/labellisable

Un veau labellisable est un veau élevé selon le cahier des charges de la démarche qualité concernée mais n’ayant pas reçu la labellisation à l’abattoir. Généralement, ils sont vendus avec une plus-value moindre que les veaux labellisés.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités