« Nous rappelons qu’InterApi est pleinement favorable à la mise en place de l’OMAA. Il est en effet primordial d’avoir un dispositif efficace de recherche de l’ensemble des causes des mortalités et affaiblissements des abeilles, indique l’organisation, lundi dans un communiqué. Il ne suffit pas de s’alarmer des surmortalités d’abeilles, il convient en effet de comprendre et agir sur les causes. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !