En octobre toujours, le secteur bovin essuie une chute de 4,6 % de ses fabrications. C’est le résultat du repli de la demande d’aliments destinés aux vaches laitières, de 4,0 % sur un an, selon la note de conjoncture diffusée par Coop de France nutrition animale et le Snia, le 17 décembre 2019. Et toutes espèces confondues, les volumes de mash ont aussi reculé : de 3,7 %.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !