« Pour le seul mois de juillet, près de 1400 bêtes ont été massacrées en France, constate Olivier Maurin, coprésident de la Fédération nationale pour la défense du pastoralisme (FNDP). Les troupeaux en estive subissent la prédation de plein fouet. On ramasse des cadavres de brebis tous les jours. La situation est totalement hors de contrôle. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !