Affecté par d’importants impayés, s’élevant à 414 000 euros, et des dettes de gestion, le marché au cadran d’Ussel (Corrèze) a connu une période difficile. La nouvelle équipe dirigeante s’emploie depuis près d’un an à stabiliser cette structure, dont l’activité est vitale pour l’élevage régional. Ouvert fin 2004, le cadran totalise la commercialisation de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !