« Il n’y aura pas d’accord sur le Mercosur cette semaine », promet Phil Hogan lors d’une conférence de presse à Sofia organisée après le conseil informel des ministres. Il répondait à une question sur l’avancée des discussions, mais n’a pas donné davantage de détails.

Négociations en cours

Les équipes de négociation de l’Union européenne et du Mercosur se retrouvent à Montevideo en Uruguay jusqu’à jeudi, après plusieurs semaines d’impasse. À la de fin de mai, la Commission avait prévenu qu’il restait « encore du travail à faire sur les sujets en suspens ».

« Cela nécessitera un effort considérable de la part de nos partenaires du Mercosur », avait alors prévenu un porte-parole de l’institution. Les dernières discussions avaient en particulier buté sur le secteur automobile à cause d’un désaccord entre Européens et Brésiliens.

Selon le secrétaire général du principal syndicat agricole en Europe, le Copa-Cogeca, les discussions cette semaine pourraient se concentrer sur l’accès au marché. « Les négociations sont loin d’être finies, autant que je puisse dire », a réagi Pekka Pesonen hier devant des journalistes à Sofia.

« Il est très pénible de voir l’Union européenne ouvrir encore son marché alors que la concurrence ne fonctionne pas de la même façon », a-t-il ajouté, visant les normes de l’agriculture en Amérique latine.

AFP