Estimant que les derniers mois de 2016 « s’annoncent cruciaux pour les producteurs de lait », et alors que les cours mondiaux donnent des signes d’amélioration, « les FDSEA et JA de l’Ouest se sont mobilisés ces dernières semaines pour faire passer ce message aux coopératives laitières de l’Ouest, en insistant sur l’obligation d’annoncer des prix pour novembre et décembre répondant aux attentes des éleveurs », expliquent les syndicats.

« En queue de peloton »

« Malheureusement, les premiers éléments qui remontent de la première coopérative laitière française sont inacceptables au vu de la situation des éleveurs. Ils conduiront Sodiaal à être probablement en queue de peloton des entreprises de l’Ouest. En intégrant du prix B, la moyenne de Sodiaal dans l’Ouest sera au final inférieure pour 2016 à celle des autres entreprises laitières », constatent-ils.

« Nous attendons beaucoup plus de Sodiaal »

« C’est inadmissible. Nous attendons beaucoup plus de la grande coopérative Sodiaal », jugent-ils. Les deux syndicats attendent maintenant des décisions rapides du conseil d’administration de Sodiaal « sur les prix A et B pour les derniers mois de l’année », rappelant au passage que, « pour cela, Sodiaal peut s’appuyer sur un marché intérieur valorisant et un marché mondial en reprise ».

E.C.