L’Organisation des producteurs de lait (OPL) se réjouit de l’adoption du Programme de responsabilisation face au marché (PRM) dans une proposition de résolution de la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale. Ce programme est la première des quatorze propositions formulées dans un rapport parlementaire dévoilé le 12 octobre 2016.

Un système de bonus-malus

« Cette avancée nous conforte dans nos demandes d’une régulation indispensable pour la production laitière », se félicite Véronique Le Floc’h, responsable du syndicat affilié à la Coordination rurale. Le PRM a été élaboré par l’European Milk Board (EMB) et présenté à l’assemblée nationale par l’OPL.

« Avec ce PRM, lorsque des producteurs augmentent leur production en période de crise avérée, où l’offre dépasse trop la demande, un malus peut être appliqué à ceux qui ont augmenté démesurément leur production, et un bonus proposé à ceux qui font l’effort de la réduire », explique Véronique Le Floc’h.

« Le maintien de cette résolution attestera de leur sincérité tout en engageant clairement la France à faire adopter une véritable politique de régulation par l’Union européenne » espère le syndicat.