À travers un communiqué de presse diffusé ce 18 août 2016, Lactalis répond aux actions orchestrées par le syndicalisme majoritaire dont il est la cible ces derniers temps. « Quel modèle souhaitent la FNSEA et la FNPL ? Une France laitière en dehors du marché avec une forte réduction des volumes et du nombre de producteurs ou une agriculture qui essaie de rester parmi les leaders européens ? », interroge le numéro 1 mondial de l’industrie laitière.

« Irresponsables »

« Le Groupe Lactalis, conscient des difficultés rencontrées par les producteurs de lait, a fait le choix du développement de ses activités en France, choix compris des producteurs dans le cadre de relations, bien loin de refléter les déclarations irresponsables des représentants de la FNSEA et de la FNPL », dénonce Lactalis.

L’industriel lavallois « veut rappeler que cette crise est d’abord et avant tout une crise de surproduction » et qu’il « a fait des efforts importants [...] et que depuis le 4e trimestre 2015, le soutien aux producteurs atteint désormais plus de 75 millions d’Euros. Il n’y a qu’en France où le syndicalisme agricole refuse la réalité du marché et s’en prend à une entreprise en particulier. »