Alors que la collecte marquait encore le pas en janvier avec une baisse de 1,9 % par rapport à la même période l’an passé, son niveau parvient finalement à recoller à celui de 2018 pour le mois de mars. Benoît Rouyer, directeur de l’économie et du territoire au Cniel, concède néanmoins que « cette tendance reste à confirmer compte tenu du manque de ressources fourragères dans de nombreuses...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !