« Seul un prix de 790 €/1 000 litres permet une rémunération du travail juste et une prise en compte du surcoût de production des deux dernières années », soutient la Fédération nationale des éleveurs de chèvres (Fnec), dans un communiqué publié le 16 janvier 2020.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !