La Fédération nationale des éleveurs de chèvres (Fnec) et Groupama ont annoncé, dans un communiqué du 22 mai 2019, la mise en place d’une garantie spécifique couvrant le risque de contamination du lait par un inhibiteur (le plus souvent un antibiotique) pour les producteurs de caprins. La Fnec explique avoir sollicité Groupama car la filière ne disposait pas d’outil interprofessionnel de prise en charge de ce risque.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !