Ça ne fait aucun doute pour Emmanuel Besnier : les agriculteurs se trompent de cible. Dans une interview accordée à nos confrères du Point, le président de Lactalis, interrogé sur ses tensions avec la profession, se défend en effet d’acheter moins cher que les autres. Il pointe en revanche les coopératives : « On paie le lait plus cher que beaucoup de coopératives. Après, je comprends que c’est...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !