De mars à janvier 2019, plus de cent lapins auraient été tués dans le secteur de Minihy-Tréguier, dans les Côtes-d’Armor, avec un mode opératoire identique. À l’époque, Jean-Yves Fenvarc’h, le maire de Minihy-Tréguier, avait confié à La France Agricole : « Ça crée une psychose sur ma commune. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
34%

Vous avez parcouru 34% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !