Lors d’intrusions sans autorisation au sein d’exploitations agricoles, l’infraction de violation de domicile est recherchée, mais est le plus souvent difficile à caractériser. En clair, une intrusion, sans dégradation, dans un élevage, peut ne pas être punie par la loi.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !