« Les coopératives ont été attaquées via le réseau des sites de Coop de France. Ils ont envoyé un message pour revendiquer leur action », détaille Caroline Surleau, la directrice de la coopérative Celmar.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
78%

Vous avez parcouru 78% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

« Les coopératives ont été attaquées via le réseau des sites de Coop de France. Ils ont envoyé un message pour revendiquer leur action », détaille Caroline Surleau, la directrice de la coopérative Celmar.

Sécuriser les sites

« Pour l’instant, on a bloqué le site. Toutes les coopératives ont pris des mesures draconiennes. Tout est fait pour sécuriser les sites avant de les rouvrir », poursuit Caroline Surleau.

Une sécurité importante à vérifier puisque, selon la directrice de Celmar, le Front de libération des animaux et les Anonymous ont déjà annoncé une semaine d’action antispéciste la semaine du 30 octobre au 5 novembre.

T. Dhelin