Un cas d’influenza aviaire faiblement pathogène a été identifié dans un élevage de canards du Finistère. Vendredi 9 mars, la préfecture annonçait l’abattage imminent des 7 450 palmipèdes de l’exploitation.

La présence du virus influenza aviaire de gène H5 a été mise en évidence lors d’un autocontrôle, dans le cadre d’un plan de dépistage de la direction générale de l’alimentation, dépendante du ministère de l’Agriculture, indique la préfecture du Finistère dans un communiqué.

« Afin d’éviter une propagation du virus, une mesure de confinement des volailles avec restriction de leurs mouvements est prise temporairement dans un rayon d’un km autour de l’exploitation », précise-t-elle.

La préfecture du Finistère indique que « l’agent pathogène, qui infecte les oiseaux sauvages et les oiseaux domestiques, et dont la circulation est connue, est sans menace pour l’homme ».

AFP