Deux cas de grippe aviaire faiblement pathogènes ont été détectés dans deux élevages distincts du Maine-et-Loire, et 19 000 canards ont été abattus la semaine dernière. C’est ce qu’ont annoncé les autorités départementales, mardi 6 février.

Ces infections de type H5 ont été décelées lors d’autocontrôles réalisés par les agriculteurs, dans deux élevages de canards prêts à gaver, l’un situé sur la commune déléguée de Vihiers, et l’autre sur la commune du May-sur-Êvre, indique la préfecture du Maine-et-Loire dans un communiqué. Ils élèvent respectivement 6 500 et 12 500 animaux.

Empêcher la circulation du virus

« Toutes les mesures de protection sanitaires ont été prises et les cheptels abattus », vendredi et samedi, précise la préfecture. « Les virus H5 faiblement pathogènes ne sont pas dangereux pour l’homme. Les mesures de lutte sanitaire visent à empêcher la circulation des virus dans les élevages et le développement de pathologies pour les animaux. »

AFP