L’industrie laitière privée serait-elle dans le rouge ? C’est ce que laisse entendre Robert Brzusczak, le président de la Fnil, dans un communiqué. « En déresponsabilisant le consommateur dans ses actes d’achat et en pointant du doigt les transformateurs et les distributeurs, on prend le risque de cautionner la course folle vers la baisse des prix et la déflation aux dépens de la survie de la production laitiè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !