« À ce jour plus de 40 % des éleveurs de palmipèdes ont déposé une demande […], a rapporté le ministre. […] Un dispositif similaire sera disponible dans les semaines qui viennent pour les éleveurs d’autres volailles et les accouveurs. » Le ministre a également précisé que « les éleveurs touchés par les foyers ont d’ores et déjà été indemnisés de leurs pertes directes via le programme sanitaire ».

Concernant la participation de l’Union européenne (UE) au financement du dispositif, Stéphane Le Foll précise que les discussions avec Bruxelles sont encore en cours. « Tous les dispositifs d’aides sont susceptibles à des degrés variables et sous réserve de confirmation d’être en partie pris en charge par l’UE. C’est ce que nous négocions aujourd’hui. La Commission attend l’estimation des pertes réelles pour établir son soutien. En attendant et quoi qu’il arrive, la France fera les avances. »

E.R.