Le niveau de risque vis-à-vis du virus influenza aviaire hautement pathogène H5N8 était jusqu’à présent qualifié de « négligeable » sur l’ensemble du territoire français. Il est relevé dans ces trois départements faisant suite à la découverte de plusieurs cas de H5N8 dans plusieurs pays limitrophes, notamment en Suisse, mais aussi « du risque éventuel d’infection pour les premiers oiseaux migrateurs de passage dans cette région ».

Le passage du risque de « négligeable » à « modéré » entraîne des mesures renforcées en matière de surveillance, de biosécurité, de conditions de rassemblement et d’exercice de la chasse, précise l’arrêté.

E.C.