Comme chaque année depuis l’épizootie de 2002-2003, la Commission européenne demande que soit mis en place un programme de surveillance de l’influenza aviaire au sein des élevages de volailles. Il est basé sur la surveillance sérologique des virus influenza de sous-types H5 et H7, « afin de garantir l’absence de circulation des virus IA sous forme subcliniques, notamment pour certaines populations de volailles d’espè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !