Les premiers cas de virus H5N6 avaient été confirmés le 18 novembre dernier dans une ferme du centre de la Corée du Sud. L’épidémie s’est propagée à d’autres élevages et les autorités dénombrent désormais une quarantaine de cas.

Déplacements interdits

Le ministère de l’Agriculture a expliqué que près de 10 millions de poulets et de canards ont été abattus, et que 2,5 millions de volailles allaient subir le même sort. Les autorités sanitaires ont parallèlement décidé pour la deuxième fois d’interdire aux employés d’élevages de volailles de se déplacer pendant 48 heures, pour éviter de propager le virus.

Aucun cas d’infection humaine au virus H5N6 n’a été recensé en Corée du Sud. Cette souche du virus a fait six morts en Chine entre 2014 et avril 2016, selon le centre sud-coréen de contrôle et de prévention des maladies. Il s’agit de la pire épidémie de grippe aviaire en Corée du Sud depuis 2014, quand près de 14 millions de volailles avaient été abattues.

AFP