Les canards d’un élevage en gavage, situé sur la commune de Ger (Pyrénées-Atlantiques), ont été abattus, après le dépistage du virus H5N8, premier cas identifié dans ce département, a annoncé la préfecture mercredi 14 décembre. L’abattage a eu lieu mardi, a indiqué la préfecture dans un communiqué, sans préciser le nombre de canards concernés. À la suite de cette découverte, des mesures ont été prises « déterminant une zone de protection et une zone de surveillance de rayons respectifs de 3 km et 10 km autour de l’élevage », a ajouté la préfecture. Outre Ger, dix autres communes sont concernées par la zone de surveillance, ainsi que 17 communes proches dans les Hautes-Pyrénées voisines.

19 foyers recensés en France

En France, 19 foyers de grippe aviaire ont été recensés dans des élevages de volaille, a indiqué mercredi le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, précisant que 13 pays européens étaient touchés par le même virus H5N8. « Il y a 19 foyers en France », a indiqué le ministre devant l’Assemblée nationale en réponse à la question du député LR Charles de la Verpillière, « et 13 pays européens sont touchés par ce virus ». « Les mesures de biosécurité seront appliquées avec toute la sécurité nécessaire », a assuré le ministre, en précisant que des « abattages massifs » avaient lieu également dans d’autres pays européens.

Selon le site du ministère, les 19 foyers sont situés dans six départements du sud-ouest de la France. Le Tarn, où le premier foyer a été détecté le 1er décembre (sept foyers), le Gers (cinq foyers), le Lot-et-Garonne (quatre foyers), les Hautes-Pyrénées (1 foyer), les Pyrénées-Atlantiques (1 foyer), et l’Aveyron (1 foyer) sont concernés.

Le ministère recense également deux cas dans la faune sauvage dans le Pas-de-Calais et en Haute-Savoie. Par ailleurs, une forte suspicion d’un nouveau foyer d’infection par le virus a été détectée mardi matin dans un élevage de canards à Lussagnet, dans les Landes.

AFP