Les formations auprès des éleveurs de volailles sont destinées à adapter leur conduite « aux mesures de biosécurité préconisées : obligation de confinement, pose de filets empêchant tout contact avec les oiseaux sauvages, nettoyage et désinfection des bâtiments et parcours, gestion des flux, formation du personnel… », rappelle l’APCA ce 8 décembre 2016.

« Cependant, les chambres d’agriculture alertent sur le fait que la protection des élevages et l’éradication du virus ne seront pas totales si les risques liés à la prolifération dans les élevages domestiques (détenteurs non professionnels) sont négligés. »

« Les services déconcentrés du ministère de l’Agriculture doivent veiller au strict respect des règles de confinement. Les virus ne ciblent pas une catégorie d’élevage mais tous les animaux d’élevage ou sauvages », rappelle également l’APCA.