« Les résultats des analyses réalisées sur les animaux de la basse-cour de Fors et les volailles de La Chapelle-Bâton indiquent qu’il s’agit du virus d’influenza aviaire H5N8 », détaille la préfecture dans son communiqué de presse. Cela porte à 85, le nombre total de foyers en France liés à H5N8.

« Ce virus a la particularité de se propager très facilement parmi les oiseaux, rappelle la préfecture. Il n’est pas contagieux pour l’homme. La consommation de volailles et de produits issus de volailles ne présente aucun danger. Les mesures déjà prises sont maintenues. »

Biosécurité renforcée

La préfecture rappelle avoir déjà renforcé les mesures de biosécurité, notamment pour protéger les basses-cours (confinement, déclaration de la basse-cour…). Et que ces mesures concernent l’ensemble des élevages de volailles, y compris ceux des particuliers, dans le périmètre de 10 km autour des foyers.

Des dérogations aux entrées sorties d’animaux peuvent être accordées par la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) aux élevages professionnels sous réserve de mesures de précautions particulières.