Le virus a été détecté dans une ferme du village de Boven-Leeuwen, à quarante kilomètres à l’ouest de la frontière allemande. Quelque 48 000 poules y ont été abattues, de même que 244 000 autres « de manière préventive », appartenant à trois exploitations situées dans un rayon d’un kilomètre de l’entreprise contaminée.

Les six autres exploitations de volailles dans la zone de trois kilomètres autour de l’exploitation de Boven-Leeuwen ont été examinées et des échantillons prélevés. « Le secrétaire d’État en charge des Affaires économiques (Martijn) van Dam a immédiatement émis une interdiction de circulation pour les exploitations de volailles dans une zone de dix kilomètres autour de l’entreprise » contaminée, a précisé le communiqué, ajoutant qu’il s’agissait de volailles et des produits issus de volailles.

Confinement et interdiction des visites

En novembre, les Pays-Bas ont renforcé les mesures pour contenir la propagation de la grippe aviaire après la mort imputable à ce virus de nombreux oiseaux d’élevage et sauvages, obligeant à confiner les volailles et interdisant les visites des élevages par des personnes extérieures ainsi que tout contact entre les visiteurs et les oiseaux dans les fermes pour enfants, les jardins d’animaux et chez les particuliers propriétaires d’oiseaux comme animaux de compagnie.

Depuis la fin de novembre, au total, 662 400 oiseaux d’élevage ont été abattus dans les exploitations en raison de l’épidémie, dont 444 500 poules, poulets et poussins et 217 900 canards.

AFP