« Cette mesure fait suite au constat d’une mortalité importante des poules depuis le 21 juin rapportée par l’exploitant alors que les autorités belges ont notifié deux foyers d’influenza aviaire (H5N8 – hautement pathogène) » au cours des derniers jours, détaille le communiqué du 29 juin 2017.

À titre préventif

« Toutes les mesures nécessaires ont été prises dans l’élevage pour éviter une éventuelle propagation du virus. Dès le 27 juin, une zone de contrôle temporaire d’un rayon de 3 km autour de l’élevage suspect avait été mise en place par le préfet », complète-t-il.

Les services de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) procèdent actuellement à des analyses « pour confirmer les premiers résultats positifs ».

AFP