La présence du virus influenza aviaire a été identifiée dans le cadre d’un plan de dépistage mis en place dans tous les départements par la direction générale de l’alimentation, dépendante du ministère de l’Agriculture, indique la préfecture de la Vendée dans un communiqué diffusé ce 13 mars 2018.

Confinement et restrictions de mouvement

Dès la suspicion, le préfet a ordonné le confinement des volailles et mis en place une zone de restriction temporaire dans un rayon de 1 km autour de l’exploitation infectée. L’élevage est en cours de désinfection ce mardi. L’éleveur devra attendre « plusieurs semaines » avant de pouvoir réintroduire des animaux, selon la préfecture.

« Aucun lien n’a été mis en évidence entre le foyer vendéen et les souches hautement pathogènes qui ont justifié en 2016 et 2017 des abattages massifs de volailles dans le sud-ouest de la France », précise également le communiqué de la préfecture.

AFP