Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Nouvelle chute de la collecte laitière

France/Europe
 - Nouvelle chute de la collecte laitière
© H. Chaligne/GFA © H. Chaligne/GFA

Les livraisons de lait de vache ont reculé de 6,3 % en février 2017 par rapport à la même période de 2016. Sur les deux premiers mois de l’année, la chute atteint 5,7 %.

Entre le plan volontaire de réduction de la production et des fourrages « médiocres » en quantité comme en qualité, la collecte de lait de vache continue de reculer en France. C’est ce que constate le ministère de l’Agriculture dans une note d’Infos rapides mise en ligne hier, le 13 avril 2017. La France a collecté 1,908 million de tonnes (Mt) en février 2017 contre 2,037 Mt en février 2016.

Replis dans tous les bassins français

Ce repli touche tous les bassins laitiers français. Il atteint 3 % dans le Grand Ouest, 4,9 % en Normandie et 5,6 % dans le Nord-Picardie. « La baisse est plus marquée dans le bassin du Grand Est, –9,2 % », constate Agreste. La part de la collecte de lait de vache bio représente 2,2 % des livraisons totales en février 2017.

Ailleurs en Europe, la tendance est moins homogène. Selon Eurostat, la collecte laitière des 28 états membres a reculé de 2,2 % en janvier 2017 par rapport à janvier 2016. « Les évolutions sont contrastées selon les pays : +3,5 % en Pologne, +1 % aux Pays-Bas et +0,7 % en Irlande, contre –4,1 % en Allemagne et –3,7 % au Royaume-Uni. »

Retour en France. Le ministère observe une augmentation du prix du lait standard de 31 €/1 000 l par rapport à celui observé un an auparavant, mais recule 2 €/1 000 l par rapport à janvier 2017. « En février 2017, le prix du lait standard 38/32 g/l s’établit à 325 €/1 000 l en moyenne et celui du lait à teneurs réelles à 346 €/1 000 l », souligne Agreste.

Fabrications en berne

Les fabrications de produits laitiers sont logiquement pénalisées par le recul de la collecte en février 2017 par rapport à 2016. Celles de lait conditionné baissent de 7,2 %, celles de yaourts et desserts lactés de 0,3 % et les fabrications de crème conditionnée de 4 %. Parmi les produits industriels, les fabrications de matières grasses reculent de 14 % et celles de poudres de 9,1 %.

Parmi les fromages, celles de fromages frais diminuent de 3,4 %, les pâtes molles de 7,9 %, les pâtes persillées de 7,7 % par rapport à février 2016. « La situation est similaire pour les fromages à pâte pressée non cuite en baisse de 4,7 % ou encore celles des pâtes pressées cuites en retrait de 8,7 %. Seules les fabrications de fromages à pâte filée sont en hausse de 6,8 % d’une année sur l’autre. »

Recul pour la chèvre et la brebis
© H. Chaligne/GFA

Les livraisons de lait de chèvre ont reculé de 9,5 % en février 2017 par rapport à février 2016. Mais elles sont supérieures de 9 % à leur niveau de 2015. « Sur les deux premiers mois de 2017, la collecte cumulée recule de 6,9 % par rapport à l’an passé, souligne Agreste. En cumul sur l’année 2016, elle avait progressé modérément : +1,5 % par rapport à 2015. »

Du côté des fabrications, en février 2017, celles de « lait conditionné baissent de 16 % tandis que celles de fromages pur chèvre progressent de 3,1 %, tirées par les fabrications dynamiques de bûchettes (+7,3 %). Les fabrications de yaourts et laits fermentés progressent de 5,8 % sur la même période. »

Quant à la collecte de lait de brebis, elle chute de 7,3 % en février 2017 par rapport à février 2016. Les fabrications de fromages suivent la même tendance : –7,9 % pour les purs-brebis, –15,6 % pour le roquefort, –8 % pour l’ossau iraty et –0,4 % pour les autres pâtes pressées non cuites. Sur l’année 2016, la collecte a atteint un volume de 273 millions de litres, en hausse de 5 % par rapport à 2015.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER