Le salon allemand Eurotier, qui se tient à Hanovre du 15 au 18 novembre 2016, dévoile cette année moins de nouveautés dans le secteur du matériel de traite, que lors des précédentes éditions. En revanche, les visiteurs peuvent découvrir un domaine jusqu’à présent inexistant : celui de la confection et de l’ouverture automatisée des silos.

Lors des éditions précédentes, l’innovation principale dans le secteur du silo se limitait à des solutions de remplacement des pneumatiques pour maintenir la bâche. Désormais, l’objectif est de supprimer les interventions manuelles pour toutes les étapes depuis la confection jusqu’au désilage.

De 6 000 à 10 000 € pour Wicky

La solution la plus abordable est le Wicky de l’autrichien Wasserbauer. Ce dispositif est conçu pour découvrir le silo et le recouvrir après passage de la désileuse. L’objectif est de réduire le risque de chute, particulièrement élevé sur les silos de grande taille et de limiter l’effort pour l’éleveur. En recouvrant systématiquement le front du silo après chaque passage de désileuse, Wasserbauer souhaite aussi préserver la qualité de l’ensilage.

Le dispositif Wicky se compose d’un ensemble de chenillettes qui entraînent des rouleaux. L’engin est alimenté par des batteries. Au fur et à mesure de l’ouverture du silo, la bâche s’enroule autour des chenillettes. Le Wicky est commandé à distance avec un boîtier communiquant par ondes radio, et peut être utilisé avec une bâche classique. Wasserbauer annonce une commercialisation au premier trimestre de 2017, et un coût de 6 000 à 10 000 € selon la largeur du silo.

Wicky à Eurotier © © C. Le Gall/GFA

Un portique chez Easy Silage

Le néerlandais Easy Silage pousse le concept encore plus loin avec un portique qui se déplace au-dessus du silo. Ce dispositif est conçu pour déposer la bâche et les sacs de lestage au moment de la confection puis assurer l’ouverture du silo. Selon le concepteur, une seule personne armée de sa télécommande peut effectuer toute la phase de bâchage du silo. Le portique se déplace sur des rails montés sur les murs latéraux du silo. Le lestage est assuré par des boudins disposés sur toute la longueur de la bâche qui se remplissent d’eau au moyen d’une pompe, lorsque la bâche est posée.

Lors de l’ouverture du silo, l’eau est évacuée jour après jour, au rythme de retrait de la bâche. L’énergie nécessaire est entièrement fournie par des panneaux solaires. Précision importante compte tenu de l’investissement nécessaire : le portique peut être déplacé d’un silo à l’autre avec un tracteur ou un chargeur télescopique. La machine Easy Silage est conçue pour des silos allant jusqu’à 100 mètres de longueur et 25 mètres de largeur. Le dispositif tolère une variation de largeur totale de 3 mètres sur l’ensemble du silo. Le prix n’est pas encore annoncé.

L’Easy-Silage. © © C. Le Gall/GFA

Solution complète chez Peecon

Les néerlandais sont décidément les précurseurs sur ce nouveau marché puisque la dernière innovation nous vient de Peecon. Avec le XYZ 24/7, Peecon propose lui aussi d’installer un portique au-dessus du silo. Ce dernier est bâché avec un système de rouleaux montés derrière le portique.

Lorsqu’une partie de la bâche est retirée, la désileuse de bloc montée sur le portique vient prélever une certaine quantité d’ensilage qui est aspirée et transférée vers le bol du robot de distribution placé au pied du silo. Lorsque la quantité d’ensilage nécessaire est dans le bol, la distribution peut commencer, comme avec un robot d’alimentation mobile classique.

Le portique complet avec robot de distribution chez Peecon. © © V. Gobert/GFA
C. Le Gall