99 % des viandes de volaille en libre-service en grandes et moyennes surfaces sont étiquetées « Origine France », et 59 % portent le logo « Volaille française » (1). Ces taux sont à respectivement 100 % et 42 % dans le cas du poulet.

Prise de conscience

Si Christian Ragaigne, président de l’APVF, se dit « ravi » de constater que l’origine France répond à une attente du consommateur, il estime que « la représentativité du logo « Volaille française » reste à améliorer ».

Dans le cas des produits transformés à base de volaille, 62 % des produits utilisent de la viande élevée en France, et 32 % portent le logo. Ce bon chiffre « témoigne de la prise de conscience des professionnels de l’industrie agroalimentaire », mais l’APVF veut « aller au-delà ».

En effet, « 92 % de la population souhaite connaître, en tous lieux, l’origine de la viande de volaille qu’elle consomme » et « 84 % de Français privilégient les produits sur lesquels le logo “Volaille Française” est apposé », énonce l’APVF.

E.C.

(1) selon une étude de janvier 2018 réalisée par OpinionWay pour l’AVPF.