Comme annoncé à la fin de janvier lors de ses vœux pour 2019, la coopération constitue le chantier prioritaire de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL). Riche de plus de 1 000 signataires à la mi-journée (3 mai), le syndicat attend le soutien d’encore 700 à 1 000 éleveurs coopérateurs (10 % des sociétaires) avant d’envoyer ses demandes.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !