Selon la loi sur l’agriculture et l’alimentation, « la proposition initiale de contrat revient [maintenant] au producteur ou à son OP, rappelle le syndicat dans son communiqué diffusé ce 19 mars 2019. Or, des acheteurs industriels comme Lactalis ou Danone profitent scandaleusement de l’évolution de ce cadre réglementaire pour fragiliser davantage encore les producteurs isolés et s’attaquer à la défense...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !