Un conflit de voisinage vieux de dix ans se termine par une décision du tribunal de Limoges condamnant l’éleveur cantalien à verser 8 000 euros au couple de voisins retraités plaignants. Un coup dur pour le jeune éleveur de bovins et de lapins, associé avec sa mère sur 16 ha depuis 2002.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !