Faisant suite aux révélations qui frappent la viande brésilienne, la France va demander vendredi à la Commission européenne « de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection des consommateurs ». En outre, Stéphane Le Foll a demandé à ses services de renforcer les contrôles à l’importation pour les lots de viandes en provenance du Brésil, indique un communiqué de presse du ministère de l’Agriculture diffusé ce mardi 21 mars. Le ministère rappelle aux consommateurs que le nouvel étiquetage leur permet d’identifier la viande née, élevée, abattue et transformée en France.

Hong Kong stoppe ses importations brésiliennes

Mardi après-midi, Hong Kong était le dernier pays en date à suspendre les importations de viande brésilienne vers son territoire. Il emboîte le pas à la Chine et au Chili. L’Union européenne (UE) a, en ce qui la concerne, demandé au Brésil de supprimer les entreprises impliquées dans ce scandale de la liste de celles pouvant exporter vers l’UE.