Déjà dénoncé par la fondation Brigitte Bardot à la fin du mois d’août, le projet de centre de quarantaine pour bovins fait désormais l’objet d’une pétition, lancée par l’association Agir pour l’environnement ce 21 septembre 2017. Situé sur la commune de Digoin, dans la Saône-et-Loire, le projet vise à accueillir 3 910 bovins destinés à l’exportation. « Cette activité intermittente a pour objectif de mettre les bovins durant quelques semaines en quarantaine sanitaire (environ 5 semaines) avant leur exportation », explique le rapport de la Dreal (1) de la Bourgogne-Franche-Comté, qui a rendu un avis favorable au projet.

Enquête publique en cours

L’association Agir pour l’environnement dénonce cette décision de la Dreal, qui « ne s’émeut pas des conditions d’élevage et d’un univers concentrationnaire qui banalise la maltraitance animale ». Selon le collectif, « ce projet de ferme-usine serait situé à 35 mètres d’une rivière et à 60 mètres d’habitations ». L’association estime enfin que « cette installation classée consommera 55 158 mètres cubes pour abreuver les animaux, soit la consommation d’une commune de 3 000 habitants ».

L’enquête publique ouverte le 22 août dernier sera close ce vendredi 22 septembre. Elle rendra un avis sur la demande d’autorisation d’exploiter du porteur du projet. Pour l’heure, la pétition lancée par Agir pour l’environnement totalise près de 52 000 signatures.

V. Gu.

(1) Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement.