L’association CIWF France annonce le 8 février 2018, dans un communiqué, avoir gagné la bataille judiciaire contre le Centre de documentation des métiers du porc (CDMP). Ce dernier aurait été débouté par le tribunal de grande instance de Paris, qui a considéré que la faute alléguée n’était pas établie.

Dans une vidéo diffusée dans le cadre de la campagne « Mangez moins, mangez mieux », CIWF France invite le consommateur à changer son mode de consommation : « N’achetez pas de viande issue d’élevages industriels », lance la voix de la vidéo. L’association assure que, pour le TGI de Paris, cette injonction ne caractérise pas un « appel au boycott fautif », et relève de l’exercice de la mission de CIWF France.

« Il est possible de dénoncer l’élevage intensif »

« Nous nous réjouissons de cette décision qui reconnaît la liberté d’expression et le bien-fondé de la mission de CIWF France, se félicite Léopoldine Charbonneaux, directrice de l’association. Il est possible de dénoncer et de critiquer l’élevage intensif. Au-delà du libellé de l’assignation en justice, cette procédure semblait avoir pour but de nous contraindre au silence. Notre détermination n’est pas ébranlée, et plus que jamais nous porterons la voix des animaux. »

Sollicitée par la rédaction jeudi 8 et vendredi 9 février, l’interprofession ne s’est pas encore exprimée sur le jugement.

Hélène ChaligneJournaliste web