Ce rapport est destiné à évaluer l’application dans les États membres de la directive, qui « fixe des règles minimales relatives à la protection des poulets destinés à la production de viande » et « son influence sur le bien-être des poulets […], ainsi que l’élaboration d’indicateurs de bien-être », souligne un communiqué de Bruxelles.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !