Un arrêté du 30 janvier 2014, publié mardi au Journal officiel, limite la possibilité pour les personnes n'ayant pas la qualité de vétérinaire de réaliser des opérations de castration ou de caudectomie, s'agissant de l'espèce porcine, aux seuls animaux âgés de sept jours au plus.

Cet arrêté tire les conséquences de la décision n° 347639 du Conseil d'Etat du 11 décembre 2013 qui a déclaré illégales les dispositions de l'arrêté du 5 octobre 2011 autorisant éleveurs ou techniciens à pratiquer la castration ou la caudectomie des porcelets, et ceci sans limite d'âge.

Lire également :