La fin de l'année 2013, et le début de l'année 2014, ont été marqués par une pluviométrie excédentaire dans de nombreuses régions françaises.

Ainsi, 92 % des aquifères sont dans un état de remplissage égal ou supérieur à la normal, a annoncé le BRGM, dans une note du 14 mars diffusé lundi.

Seules 6 % des nappes ont des niveaux de remplissage inférieurs aux normales de saison, à savoir celles de la Corse, du Roussillon et des régions montpelliéraines et niçoises. Cela s'explique par un déficit de pluviométrie entre le sud du Massif central et le Roussillon, au début de l'année.

Les niveaux des nappes continuent à évoluer. Aujourd'hui, 12 % sont en baisse, 21 % stables, et 67 % en hausse.

De plus, au printemps, des précipitations sont prévues, et permettent généralement de recharger les nappes. Si cela a bien lieu, la recharge des aquifères sera donc très positive pour entamer la saison estivale.

Ronan Moinet