Quasi tous les poids lourds travaillant sur le drone civil pour l’activité agricole se restructurent. Les services proposés devraient s’en retrouver modifiés.

Delta Drone annonce un partenariat exclusif avec Drone Air Fly

L’objectif pour Delta Drone est de renforcer l’offre en agriculture. Delta Drone opère par ailleurs depuis deux ans sur le service Farmstar en partenariat avec Airbus Defense and Space et Arvalis-Institut du végétal. Dans ce partenariat noué le 17 octobre 2016, Drone Air Fly aura un rôle de distributeur des solutions en drones.

Jean-Baptiste Bruggeman, fondateur et dirigeant de Drone Air Fly, mènera une mission d’expert et de consultant au département de l’agriculture de Delta Drone. L’objectif est de dynamiser la commercialisation des offres de service en agriculture de précision. Il sera aussi de développer des solutions sur le marché du phénotypage et de la sylviculture.

Delair-Tech rachète Gatewing

L’entreprise toulousaine rachète la filiale drones de Trimble, Gatewing, basée en Belgique, et signe un accord stratégique avec l’équipementier américain. Delair-Tech devient ainsi le fournisseur privilégié de Trimble en solutions en drones.

« L’accord que nous avons trouvé avec Trimble nous permet d’atteindre la taille critique indispensable pour répondre aux besoins des grands groupes industriels que nous visons », confiait Michael de Lagarde, cofondateur et président de Delair-Tech, le 10 octobre 2016, à l’annonce du rachat.

Drone Agricole devient Wanaka

En cohérence avec la diversification des moyens de prises de vues utilisés, Drone Agricole change de nom et adopte celui de Wanaka, du nom d’un lac de l’île sud de la Nouvelle-Zélande. Wanaka développe aussi son offre de services par l’intermédiaire de la distribution agricole. L’entreprise propose ainsi, en plus de l’optimisation des apports d’engrais, une détection des risques maladies et ravageurs, une caractérisation des sols pour les semis et des diagnostics de dommages.

Airinov offre son drone vedette et lance le drone eBee SQ

L’eBee est donné moyennant 3 000 ha de survol avec Airinov chaque année pendant au moins trois ans. En échange, l’entreprise met gratuitement à disposition un drone doté de capteur agronomique. L’objectif du constructeur est de démocratiser un peu plus le drone et de faire en sorte qu’il s’installe progressivement dans le paysage hexagonal. En début de contrat, Airinov assure une formation payante.

Le 11 octobre 2016, Airinov lançait aussi son nouveau drone Sensefly : l’eBee SQ. Ce modèle bénéficie d’un nouveau logiciel de planification de vol, nommé eMotion Ag. Celui-ci doit assurer une totale automatisation du pilotage. La capacité de vol est aussi plus importante et passe à 1 heure.

Vincent Gobert