La date limite pour le dépôt d'éventuelles offres de reprise de l'abattoir de dindes du groupe Doux à Pleucadeuc (Morbihan), fixée initialement à ce mardi 2 avril 2013, a été repoussée au 15 avril, a-t-on appris auprès des administrateurs du volailler en redressement judiciaire.

« Nous avons repoussé la date limite au 15 avril », a indiqué à l'AFP Sophie Gautier. « Il y avait une marque d'intérêt, donc nous avons choisi de proposer ce délai supplémentaire pour donner le plus de chances possibles à une éventuelle offre de prospérer », a-t-elle expliqué.

« Nous avons un espoir et nous voulons, évidemment, explorer cette possibilité au maximum », a poursuivi l'administratrice judiciaire. Interrogée sur la nature de cette éventuelle candidature, Mme Gautier a uniquement indiqué qu'il s'agissait d'une entreprise anglaise, sans vouloir en dire plus.

Le site de Pleucadeuc, qui emploie quelque 135 personnes, avait été repris au début de septembre par la société Galina, filiale du groupe Doux. Lors de cette reprise, quelque 270 emplois avaient été détruits.

« Les conditions générales du marché de la dinde se sont extrêmement dégradées et ne permettent plus au groupe d'assurer la poursuite de cette activité », a expliqué Mme Gautier. « L'ensemble des entreprises du secteur de la dinde sont en difficulté », a-t-elle souligné.

Placé en redressement judiciaire le 1er juin 2012, le groupe Doux a vu son pôle frais, déficitaire, liquidé et partiellement repris au début de septembre, avec la perte d'un millier d'emplois. Il se compose désormais des pôles des surgelés et des produits élaborés. A la fin de février, sa période d'observation a été prolongée de trois mois.