Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a annoncé mercredi que son syndicat réactivait sa cellule de lutte contre la sécheresse pour accompagner les agriculteurs de plus en plus préoccupés par le manque de pluie.

« On ne peut pas encore parler de sécheresse, mais la situation nous préoccupe. C'est la raison pour laquelle nous réactivons la “cellule sécheresse” » de la FNSEA, a déclaré Xavier Beulin lors du 66e congrès de la FNSEA qui se tient à Montpellier.

La situation est d'autant plus difficile pour les agriculteurs que le manque d'eau fait suite à un « gel important dans plusieurs régions de France » en février et mars, a rappelé le patron de la FNSEA.

L'an dernier, en raison d'un printemps historiquement sec, la FNSEA avait mis en place une “cellule sécheresse”. Un million de tonnes de paille avaient été transportées dans toute la France pour venir en aide aux éleveurs.

Pour sa part, l'eurodéputée Marie-Thérèse Sanchez-Schmid a interpellé la Commission européenne « pour connaître les mesures qu'elle envisage à court terme pour venir en aide aux agriculteurs de notre région (NDLR : la région Languedoc-Roussillon) et à long terme pour adapter les systèmes d'exploitation de nos territoires soumis à une raréfaction continue de ressources hydriques ».

Pour l'eurodéputée, « la raréfaction de la nourriture pour le bétail, la mauvaise irrigation des sols, les dépenses supplémentaires pour l'approvisionnement en eau, l'augmentation des prix et le risque de feu de forêts auront des impacts économiques, sociaux et environnementaux nécessitant une réponse à court, moyen et long termes de la part de l'Union européenne ».