Le ministre du Travail aurait-il fait une erreur de calcul ? Dans sa déclaration de patrimoine rendue publique le 15 avril 2013, Michel Sapin estime sa propriété agricole de 433 ha dans l'Indre, comprenant bâtiments, terres, bois et maison d'habitation, à 590.000 €. Si l'on considère que le bâti ne vaut rien (!), l'hectare vaudrait 1.360 €... ce qui semble particulièrement bon marché !

A noter que ce bien, dont l'origine est une « succession », est signalé comme « bien propre », et non comme « bien indivis » dans la déclaration. Contacté vendredi, son cabinet n'a pas pu apporter d'éclairage sur l'évaluation du bien. Mais peut-être nous donnera-t-il une explication prochainement ?

Les statistiques du ministère de l'Agriculture et de la Safer précisent que la valeur vénale d'une terre louée dans la région naturelle du Boischaut Sud est de 2.540 €/ha (valeur dominante) (voire le prix des terres en 2011, publié au Journal officiel de septembre 2012). Mais peut être Michel Sapin possède-t-il les moins bonnes terres du canton et se trouve-t-il dans la fourchette basse des prix ?

Un autre point étonne. En 1997, quand il hérite de la propriété agricole, sa valeur (déclare-t-il) est de 3.125.000 francs... Or cette somme de 1997 équivaut, compte tenu de la seule inflation, à 605.000 € d'aujourd'hui. Donc, non seulement les terres n'ont pas pris de valeur sur ces seize dernières années (contrairement à la moyenne française qui a augmenté d'environ 20 %), mais elles ont perdu de la valeur...

La déclaration de patrimoine des ministres, rendue publique le 15 avril 2013, laisse perplexe. Cette opération de communication, sous couvert de transparence, comporte vraisemblablement quelques erreurs. Si jusqu'ici ces déclarations étaient confidentiellement réservées à la Commission pour la transparence financière de la vie politique, grâce à la participation des citoyens, les erreurs pourront été relevées ! Et pourrait rapporter de l'argent ! En effet, la loi précise que toute fausse déclaration est passible de 30.000 € d'amende.

Consultezla déclaration de patrimoine de Michel Sapin.

S.B.