Près de 300 tonnes d'emballages vides de produits d'hygiène de l'élevage laitier (EVPHEL) ont déjà été récupérées au 30 avril 2011, un an seulement après la création de la filière de récupération de ces déchets et les premières collectes, selon Adivalor.

La filière française de gestion des déchets de l'agrofourniture, qui publie son rapport d'activité pour 2010, annonce qu'après un an de fonctionnement, plus de 300 distributeurs et laiteries ont adhéré au dispositif, pour lequel certains d'entre eux ont déjà organisé des collectes. Au 30 septembre 2010, assure le rapport, plus d'une centaine de laiteries et distributeurs avaient déjà mis en place des opérations de collecte dans les zones d'élevage.

La nouvelle filière « se met en place progressivement sur tout le territoire », constate Adivalor.

Déjà « 16 sociétés, représentant plus de 95 % du marché français, ont signé une convention pluriannuelle avec Solution EPH, la structure qui collecte l'écocontribution auprès des metteurs sur le marché », précise un récent communiqué.

Cette filière de récupération « est le fruit d'une démarche collective initiée par l'interprofession laitière et les représentants des metteurs sur le marché de produits d'hygiène, en cohérence avec la charte des bonnes pratiques d'élevage initiée par les éleveurs de bovins », précise Adivalor, qui fournit de son côté son expertise technique et sa logistique pour ces opérations de collecte.

La filière de l'élevage n'est pas seulement concernée par la récupération des emballages de produits d'hygiène, puisque Adivalor récupère également les films plastiques de classe D, utilisés pour l'ensilage et les bâtiments d'élevage, et ceux de la classe E, destinés à l'enrubannage. Ces collectes interviennent dans le cadre de la filière de gestion des films agricoles usagés (FAU) mise en place à l'initiative des fabricants de films.

« Nette augmentation du chiffre d'affaires » en perspective pour Adivalor

L'exercice écoulé a été marqué par la montée en puissance du programme de collecte des films plastiques agricoles usagés et le démarrage du programme de collecte des emballages vides de produit d'hygiène de l'élevage laitier, indique le rapport d'activité pour 2010 d'Adivalor.

Les différents programmes de collecte et valorisation des emballages usagés, issus de l'emploi des produits phytopharmaceutiques, d'engrais ou de semences, poursuivent leur développement.

En 2010, Adivalor annonce 250.000 apporteurs volontaires, 70 % des emballages vides de produits phyto collectés, 53 % des big-bags collectés, 44 % des films plastiques usagés collectés, et 90 % des stocks historiques éliminés. A ce dernier sujet, « les quantités éliminées de PPNU sont restées limitées », souligne Adivalor.

Sur le dossier relatif au recyclage, 19.000 tonnes d'emballages et films plastiques usagés ont pu être retraités, soit 80 % des quantités collectées. Le nombre de bidons plastiques recyclés (800 tonnes) est en hausse de 50 % par rapport à 2008. Les big-bags et les films plastiques usagés sont recyclés en totalité.

Selon Adivalor, la montée en puissance des programmes de collecte « emballages « (big-bags, EVPHEL) et « films » (FAU) va se poursuivre en sur la campagne de 2010-2011. « Le prochain exercice devrait donc se traduire par une nette augmentation du chiffre d'affaires ». Adivalor mise sur un niveau de collecte de 60.000 tonnes de plastiques d'ici à 2015.