Quatre viticulteurs refusant de payer leur CVO à InterLoire se sont retrouvés, le jeudi 3 février, au tribunal d'instance de Nantes, assignés par leur interprofession. L'occasion pour une trentaine de viticulteurs, emmenés par le collectif « Non aux CVO », de manifester leur soutien à leurs collègues sur les marches du palais de justice.

Selon nos informations, les quatre vignerons ne paient plus leurs cotisations interprofessionnelles depuis 2004.

Après la procédure classique de recouvrement lancée par l'interprofession (relance écrite, courrier par recommandé, envoi d'huissier...), ils se sont retrouvés convoqués devant la justice. L'ensemble du dossier porterait sur plusieurs milliers d'euros.

Le jugement a été reporté au mois de mai.

P.T.