Cela faisait partie de l’engagement pris par Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne avec Donald Trump, le président des États-Unis en juillet dernier. L’Union européenne devait augmenter de manière sensible ses importations de soja américain. L’objectif est rempli.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
50%

Vous avez parcouru 50% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !