La crise de gouvernance qui secoue le groupe Tereos depuis l’été dernier vient de vivre un nouvel épisode. Le groupe sucrier et l’ADCT, association de défense des coopérateurs de Tereos, se sont réunis à plusieurs reprises depuis le début de janvier, sur la façon de vérifier la pétition que l’ADCT a recueillie auprès de plus de 2 500 agriculteurs adhérents de la coopérative.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !